SVOD – Plateforme FR – Netflix – 101 min – 09 juillet 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : SDR
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Français Dolby Atmos
• Anglais Dolby Digital Plus 5.1

Sous-titres
• Français
• Anglais

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, les tests SVOD sont réalisés avec le débit minimum requis sur chaque plateforme.

ŒUVRE – French touch chez les super-slips

Paris 2020. Dans une société où les surhommes sont banalisés et parfaitement intégrés, une mystérieuse substance procurant des super-pouvoirs à ceux qui n’en ont pas se répand. Face aux incidents qui se multiplient, les lieutenants Moreau et Schaltzmann sont chargés de l’enquête. Avec l’aide de Monté Carlo et Callista, deux anciens justiciers, ils feront tout pour démanteler le trafic. Mais le passé de Moreau ressurgit, et l’enquête se complique…

Sans avoir la prétention de rivaliser avec les blockbusters du genre made in USA, ce polar urbain à la française couplé à la figure américaine du super-héros (qu’il ne singe pas) est un premier film aussi ambitieux que courageux. Et malgré de petites maladresses facilement pardonnables (le budget étriqué n’a pas dû aider), ce film fantastique au casting très concerné (Benoît Poelvoorde est formidable) qui privilégie l’émotion à l’action (assez bien emballée), humanise à raison ses héros (d’attachants justiciers), tire profit d’un humour référencé maîtrisé et use d’effets spéciaux modestes mais aboutis. C’est un pari gagné.

IMAGE – Des éclairs plein les yeux

Revêtue d’une p’tite texture granuleuse de caractère (pouvant parfois se transformer en fourmillements), l’image proposée en 4K SDR délivre une définition robuste, un niveau de détail impeccable, des couleurs parfaitement saturées et des contrastes affirmés. Mais à n’en point douter, un encodage Dolby Vision aurait apporté beaucoup à la (belle) photographie.

SON – L’appel de la justice

Prenant de l’ampleur dès que les super-pouvoirs sont exploités, cette bande-son 3D à la spatialisation très réussie (bonne exploitation des surrounds), aux dialogues clairs et à la musique pleine de puissance (des thèmes entre blaxploitation et riff électro) en garde malheureusement sous le coude du côté des basses (qui se devaient de se déchainer plus) et de la scène aérienne (beaucoup trop discrète). Il n’empêche que le spectacle auditif est bel et bien présent.

CONCLUSION – Après les Avengers, voici l’ère du Pack Royal !

D’une facture audiovisuelle calibrée pour les salles obscures (dont elle a été privée pour cause de mesures sanitaires liées à la Covid-19), cette proposition originale qui montre que le cinéma de genre de l’Hexagone en a sous le masque est à découvrir toutes affaires cessantes sur Netflix !

Note artistique
7.5
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
8
0
Comment je suis devenu super-héros

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
Roby
Roby
1 année il y a

Ok merci pour l’analyse, a voir 🤔

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x