4K Ultra HD – Édition US – Shout Factory – 91 min – 22 février 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 1.85

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 2.0 Mono

Sous-titres
• Anglais

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Les Dents des égouts

Un crocodile géant grandit dans les égouts de Chicago en se nourrissant de déchets provenant de laboratoires. Il décide un jour de remonter à la surface…

Pendant reptilien des Dents de la mer, cette série B qui tient parfaitement sur ses quatre pattes (écailleuses) est une excellente alternative au classique de Steven Spielberg. Les acteurs ont du charisme, le scénario fait dans l’efficacité, les effets visuels sont étonnants (et c’est encore vrai aujourd’hui), la tension s’installe en hâte et les scènes de carnage aiment la viande saignante. Pour les amateurs du genre, cette attaque animalière est une valeur sûre.

IMAGE – 50 pieds sous la ville

Tout simplement fantastique, à de rares saletés près, ce transfert UHD Dolby Vision tiré d’un scan 4K du négatif original n’a pas la peau de crocodile !

La fine texture filmique n’est en rien rugueuse, les détails explorent les moindres recoins du cadre (les visages, les vêtements, les écailles et les décors sont superbes), la palette colorimétrique tantôt fraiche (les égouts humides) tantôt chaleureuse (les extérieurs estivaux) est plus vive que jamais (les teintes vertes, bleues et rouges sont pleines de vie), et les contrastes qui ont été ajustés autorisent une meilleure délimitation entre l’obscurité ambiante (les noirs sont abyssaux) et les différentes sources lumineuses (les lampes de poche, la lumière du jour et les gyrophares sont éclatants).

SON – Mâcher les mots à grosses dents

De par sa nature monophonique, cette bande-son limitée où les effets manquent de robustesse (absence du canal LFE oblige) sonne pourtant très bien.

La scène sonore est pleine, les dialogues sont solidement plantés, les bruits ambiants ne manquent pas (la circulation urbaine, l’écoulement de l’eau), les aigus sont d’une grande clarté et la partition idéalement mélangée au reste.

CONCLUSION – Attention, il arrive toute gueule dehors !

Tombé injustement dans l’oubli, L’Incroyable Alligator accède à une nouvelle vie grâce à cet inespéré 4K Ultra HD élaboré par l’éditeur US Scream Factory. Comment ne pas avoir les crocs ?

Note artistique
7.5
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
8
0
Alligator

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x