22 juillet 2021. C’est le jour de la sortie de ce feel good movie proposé par L’Atelier d’Images en VOD, dépeignant l’histoire de deux jeunes trentenaires amis depuis l’Université, tous deux célibataires et qui, le temps d’un été, vont enchaîner ensemble une foule de mariages. Alice est en pleine rupture, et Ben s’évertue à trouver la femme idéale sans jamais y parvenir. Un film sur une amitié fraternelle en proie aux doutes et à l’incertitude à découvrir.

Des clichés souvent déjoués

Bien que quelque peu caricaturaux, les deux personnages n’en sont pas moins attachants. Surtout Ben, inteprété par Jack Quaid, protagoniste qui évoluera le plus et tout au long du film, finissant par se remettre en question grâce à son acolyte Alice. Cette dernière, montrée désespérée à la suite d’une rupture en début de film – de manière parfois un peu lourde et exagérée, s’avèrera être bien plus forte qu’elle en a l’air.

Previous
Next

Si elle peut parfois colorer le ressenti que l’on a des choses, la musique prend majoritairement trop de place, nous déconnectant souvent du moment présent et couvrant de manière abusive certains dialogues dont l’humour est englouti par l’abondance de notes. Jeff Chan et Andrew Rhymer signent un début de film souvent un peu cliché, qui permettra cependant de rendre le déroulé du film de plus en plus qualitatif.

Si on se perd parfois entre parodie et premier degré, les stéréotypes qu’on a tous de l’amour seront finalement souvent désamorcés : Maya Erskine joue cette femme lucide qui ramène son ami sur terre, en lui ouvrant l’esprit et en tentant de l’emmener au-delà des présomptions. Peu à peu, leur relation mutera en des sentiments plus profonds et complexes, et les deux personnages se tireront vers le haut malgré le lot d’obstacles et le manque de synchronicité inhérents à toute relation, quelle qu’elle soit.

Alice réussira à faire comprendre à Ben et aux spectateurs que « l’amour n’est pas une question de chance et de rencontres fortuites », mais plutôt le fait de « trouver quelqu’un avec qui on on a envie de partager, aller le plus loin possible en essayant de ne rien gâcher ». Un ascenseur émotionnel tout sauf manichéen, en somme.

À voir si vous êtes en manque d’amour et d’espoir, d’humour et de franchise !

Ce duo nous rappelle que la perfection n’existe pas, et que rien n’est plus vain et énergivore que de lui courir après. Un film sur l’engagement et ses difficultés abordé avec humour et légèreté, sur les traces laissées par le modèle parental et les erreurs qu’on cherche à ne surtout pas reproduire, aussi. Une comédie romantique simple et efficace – parfois un peu trop convenue, mais qui réchauffe le cœur et l’humeur en cet été qui peine à démarrer.

Passionnée de septième art depuis plus de dix ans, les salles obscures sont devenues ma deuxième maison. Ce qui me fait vibrer au plus haut point ? Digérer une expérience filmique et la mettre en mots... Entre journalisme et pensée, page et écran !

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x