4K Ultra HD – Édition FR – Studiocanal – 91 min – 27 octobre 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 1.85

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Anglais LPCM 2.0
• Français LPCM 2.0

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – La « bénédiction » du loup-garou

Karen White, une présentatrice TV, fait une pause dans sa carrière à la suite d’un incident traumatisant avec un tueur en série. La police a pu la sauver en tuant le dangereux individu. Mais Karen est-elle réellement en sécurité ? Sur les conseils du Dr George Waggner, elle rejoindra « La Colonie », un centre de repos où vivent toutes sortes d’énergumènes. Ses cauchemars lui rappellent sa rencontre avec le tueur… jusqu’à ce que celui-ci réapparaisse à la pleine lune et attaque les résidents de la Colonie.

S’il accuse le poids des années (incroyables à sa sortie, les transformations dirigées par Rob Bottin le sont moins aujourd’hui), Hurlements reste un film majeur sur la lycanthropie malgré une intrigue poussive, un budget des plus limité et la relative inexpérience de Joe Dante à cette époque. L’ambiance étouffante de la forêt est là, les scènes marquantes abondent et le mythe du loup-garou est dépoussiéré comme il se doit. Donc même si amoché, c’est à un classique du genre que nous avons affaire !

IMAGE – Tous à poil !

Issu d’un scan 4K 16 bits (du négatif original 35 mm) réalisé en 2021 par Studiocanal et le laboratoire VDM sous la supervision de Joe Dante, ce transfert UHD Dolby Vision est plutôt somptueux pour une œuvre fêtant son 40e anniversaire.

Couverte d’un léger grain qui exhume la nature organique de sa captation, l’image se saisit de détails bien plus nets qu’en HD (les coiffures des 80’s, les textiles tissés, les affiches au sex-shop, les croquis inquiétants d’Eddie, l’écorce des arbres), de couleurs revigorées (les primaires, autrefois défraîchies, sont à présent richement saturées) aux rouges particulièrement saisissants, de contrastes rééquilibrés (les noirs sont plus profonds et les blancs plus délicats) et de sources lumineuses enfin réveillées (comme l’éclairage du plateau télé, les flammes et la brume irisée d’un bleu dilué).

SON – Les hurlements de la meute

Évidemment frontale, la VO multicanale use pourtant de sa toute nouvelle spatialisation pour diffuser de-ci de-là quelques ambiances (Eddie qui commence à se transformer derrière Karen lors de la projection au sex-shop, le crépitement du feu et les vagues se brisant sur la plage lors de la première soirée à la Colonie, ou encore la présence des créatures dans les bois). Les dialogues sont clairs, la dynamique honorable et le score retranscrit avec soin. Le canal LFE reste en revanche très limité dans son champ d’action.

Brouillonne et criarde, la VF doit en plus composer avec un doublage trop mis en avant.

CONCLUSION – Loup-garou y es-tu ?

Vous voulez explorer la figure mythologique du loup-garou à travers un film qui n’a de cesse de rendre hommage au genre (cf. le nom des personnages) ? Dégainez donc le présent 4K Ultra HD afin de la disséquer dans ses moindres recoins !

Note artistique
6.5
Qualité vidéo
9
Qualité audio
7.5
0
Hurlements

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x