Parce qu’on a pas tous les jours du temps à accorder à un film, voilà une petite sélection de trois excellents courts métrages. Récents, dans trois registres de l’horreur bien différents et provenant de France, Suisse et Belgique, ils vont tour à tour vous dégoûter, vous terrifier, vous faire rire et vous émouvoir.

Sommaire

Ils salivent

Ils salivent

Isolés dans un appartement où filtre un rai de lumière, un couple s’enlace puis s’embrasse longuement. Après l’étreinte, la femme recrache la salive du baiser dans un verre. Plus tard, la pièce se remplit de gens, une fête est organisée. Un des participants saisit le verre où stagne encore la salive du baiser, et l’avale en croyant boire un shot.

Résolument dérangeant, Ils salivent prend aux tripes. D’abord grâce à l’image, évanescente, située dans les ténèbres ouatées d’un appartement dans lequel ne suinte qu’un rayon de la clarté extérieure, sans spécifier s’il s’agit du jour ou de la nuit, du soleil ou de la lune. La perte de repères s’installe, accentuée par ce couple dont on ne sait pas vraiment s’ils s’étreignent ou s’ils s’étouffent. Amour ou violence, le doute s’installe. Du moins jusqu’au baiser, amenant au court métrage toute sa sensorialité : succions, bruits de salive, régurgitations… Le design sonore emporte le spectateur vers la nausée, et vers un body horror bien crade mais, paradoxalement, éminemment poétique.

Réalisation : Ariane Boukerche
Durée : 19 minutes
Parution : 2019
Pays : France

Disponibilité : Shadowz

Ils salivent

Rise & Shine

Rise & Shine

Nancy s’ennuie ferme dans son shop de station-service, et ce n’est pas l’annonce de l’apocalypse qui va parvenir à l’enthousiasmer. Pourtant, un bien étrange client va peut-être, contre toutes attentes, réussir à donner un sens à sa vie…

Rise & Shine s’offre une imagerie pop, portée par l’ultime training scene de tout le cinéma helvétique : l’entraînement de zombie. Ultra drôle, bourré de néons à faire pâlir Nicolas Winding Refn et s’offrant de beaux effets gore, c’est une très belle surprise de l’année dernière.

Réalisation : Arnaud Baur
Durée : 11 minutes
Parution : 2021
Pays : Suisse

Disponibilité : Shadowz

Rise & Shine

T'es morte Hélène

T'es morte Hélène

Maxime vit en couple avec sa copine Hélène… décédée il y a peu. Lassé de cette vie avec un fantôme, il va décider de rompre. Mais elle ne semble malheureusement pas du même avis.

Gros coup de cœur de la sélection de la Nuit du Court 2022 et ayant bien tourné en festivals, T’es morte Hélène est un véritable bijou de cinéma. Mêlant très habilement l’humour, l’horreur et l’émotion, son réalisateur Michiel Blanchart lâche du lourd. Une future belle carrière en perspective ?

Réalisation : Michiel Blanchart
Durée : 25 minutes
Parution : 2021
Pays : Belgique, France

Disponibilité : Aucune pour l’heure

T'es morte Hélène

Buvant les Stephen King comme la sirupeuse abricotine de mon pays natal, j’ai d’abord découvert le cinéma via ses (souvent mauvaises) adaptations. Épris de Mrs. Wilkes autant que d’un syndrome de Stockholm persistant, je m’ouvre peu à peu aux films de vidéoclub et aux poisseuses séries B. Aujourd’hui, j’erre entre mes cinémas préférés, les festivals de films et les bordures de lacs helvétiques bien moins calmes qu’ils en ont l’air.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
Arnaud Baur
Arnaud Baur
1 année

Ben ça fait chaud au cœur de tomber là-dessus par hasard ! Merci infiniment pour ce chouette article 🙏🏼

Arnaud Baur
Arnaud Baur
9 mois
Répondr à  Mr Wilkes
4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x