4K Ultra HD – Édition FR – Le chat qui fume – 109 min – 05 novembre 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 1.37

Bande-son
• Tagalog DTS-HD MA 2.0

Sous-titres
• Français
• Anglais

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Pour l’amour de mon pays

La femme de Turing, ouvrier-imprimeur philippin, est enceinte et ils sont endettés. Dans cette situation, Turing signe un engagement à ne participer à aucun mouvement social. Lorsque la grève éclate dans son entreprise, il ne s’engage pas aux côtés de ses compagnons. Aussi, le couple se retrouve seul et sans aide. C’est alors que Turing participe à un cambriolage…

Présenté au Festival de Cannes en 1984, ce drame social politiquement engagé et profondément vivant est un hymne à la liberté qui, en nous faisant suivre de modestes ouvriers essayant de surmonter leurs difficiles conditions de vie, glisse son message militantiste tout en parvenant à saisir l’atmosphère d’un pays maltraité par une crise économique sans précédent.

La narration est fluide, les rebondissements abondent, la tension va crescendo, la direction d’acteurs est d’une grande justesse et la mise en scène, mobile et alerte, colle à ses protagonistes, touchants pour la plupart. Une œuvre « coup de poing » où la fureur critique se déchaîne à raison.

IMAGE – Bonjour Philippines !

Scanné en 5K chez VDM à partir des négatifs image entreposés en France, puis restauré en 4K en 2020 par Le chat qui fume, Bayan Ko a profité d’un traitement de choix pour son passage à la Ultra Haute-Définition.

Nettoyée avec soin et parfaitement stabilisée, l’image encodée en HDR10 (c’est rare chez cet éditeur) est agréablement organique à quelques plans en basse lumière près où le grain (d’une belle finesse le reste du temps) « clignote » de-ci de-là.

La définition qui est très solide ne vacille qu’en de rares endroits (les plans « volés » de la manifestation inaugurale), le piqué est plus acéré qu’en HD (cf. la précision des visages et des arrière-plans), les couleurs chaudes sont comme affermies (c’est notable sur les rouges), les contrastes sont mieux travaillés (les blancs sont plus purs) malgré des noirs parfois un peu légers et les éclairages, qui dévoilent une luminosité légèrement accrue (notamment dans les night-clubs), ne gauchissent en rien la photographie somme toute naturelle de l’œuvre.

SON – Ma terre natale

Un peu plate peut-être mais surtout d’une clarté à toute épreuve, cette bande-son proposée en DTS-HD MA 2.0 mono (d’origine) n’éprouve ni souffle ni saturation.

Les dialogues qui sont limpides ne sont jamais étouffés, l’ouverture frontale est meilleure qu’escomptée (spécialement lorsqu’il y a foule), le réalisme des ambiances nous plonge dans les rues de Manille et la dynamique est relativement efficace.

CONCLUSION – La colère gronde

Limitée à 1000 exemplaires et dominée par le rouge, cette édition riche de suppléments, présentée dans un beau digipack à trois volets, contient en son sein un disque 4K Ultra HD inespéré (une exclusivité mondiale) qui appelle de toutes ses forces à rendre justice aux grévistes !

Note artistique
8
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
8
0
Bayan ko

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x