4K Ultra HD – Édition FR – Le chat qui fume – 102 min (version intégrale) – 21 juillet 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : SDR
• Ratio : 1.66

Bande-son
• Français DTS-HD MA 2.0 Mono
• Anglais DTS-HD MA 2.0 Mono

Sous-titres
• Anglais

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Tout le monde il en a deux !

À Paris, Valérie emménage dans l’appartement de son cousin, parti aux États-Unis pour six mois. Afin de tromper l’ennui, la jeune femme y convie son amie Sophie. Après quelques verres alcoolisés et des jeux saphiques, les deux copines s’endorment, l’esprit embrumé. Mais, dans la nuit, deux rats d’hôtel font irruption et kidnappent Sophie. L’un de ses camarades, Fred, débarque à son tour dans la demeure. Valérie et lui vont tout mettre en œuvre pour retrouver leur amie, retenue prisonnière dans le repaire de la cruelle Malvina, grande prêtresse des adorateurs de la chair fraîche !

Peuplée de jolies héroïnes aux tenues légères, cette comédie érotique sans prétention qui jouit d’un certain charme suranné enchaîne les ébats sexuels, saphiques ou non, au sein d’un « scénario prétexte » à l’humour léger.

IMAGE – Philtre d’amour

Tirée d’une restauration 4K opérée par l’éditeur à partir des négatifs originaux, l’image volontiers « coquine » est fraîche comme au premier jour !

Profondément nettoyée (hormis quelques cheveux en bas du cadre) et stabilisée, elle délivre une texture délicatement organique qu’elle respecte tout du long (l’encodage ne montre aucun signe de faiblesse). En sus, qu’il soit dans les plans serrés ou lors des plans larges, le niveau de détails est très bon (plus ferme qu’en HD).

Vierge d’une quelconque dérive, la palette colorimétrique s’expose richement avec des teintes splendides (les bleus, les rouges et les violets) et des tons chairs naturellement chauds. On trouve aussi des contrastes finement ajustés (cf. la beauté des noirs) qui permettent de se délecter pleinement des corps et des décors qui occupent les lieux.

SON – Jouissance et orgasme…

Plutôt convaincante aussi même si plus datée (un léger souffle parfois) et laissant poindre deux défauts d’enregistrement (d’origine évidemment), la VF 2.0 mono est claire (contrairement à la VA qui est plus sourde) avec des voix qui se détachent globalement bien, des ambiances suffisamment éloquentes et un score diffusé avec ardeur. En somme, le confort d’écoute est appréciable.

CONCLUSION – Sexe à plusieurs

Présentée dans un sublime écrin aux couleurs du film, cette édition limitée (1000 exemplaires dont 300 avec brochure) bardée de bonus (des interviews, une rencontre avec Jean Rollin, des scènes coupées et j’en passe) nous propose en exclusivité mondiale de (re)découvrir Bacchanales sexuelles, un film que vous ne verrez jamais à la TV, sur un disque 4K Ultra HD (le Blu-ray est également présent) qui n’a pas froid aux yeux !

Note artistique
6
Qualité vidéo
8
Qualité audio
7
0
Bacchanales sexuelles

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
Ummagumma
Éditeur
Ummagumma(@guillaume-cossin)
2 mois il y a

Donc si j’ai bien suivi c’est une comédie familiale c’est ça ? ;-p

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x